Impossible de ne pas remercier tous ceux qui ont collaboré à ce documentaire, réalisé en soixante jours seulement.


Je tiens bien évidemment à remercier infiniment le Musée Gadagne, le Musée Théâtre Guignol de Brindas, les Potins d’Angèle, les Amis de Guignol et le fonds ancien de la Bibliothèque Part-Dieu pour l’accueil et la numérisation des documents. Avec une mention spéciale pour Jérôme Sirdey. Je souhaite également saluer le site MelodyBox pour les musiques et l’association Foutou’Art pour les images du 7 janvier.

Un grand merci à Romane Bernier pour m’avoir aidé dans la réalisation graphique du web-documentaire. Ton implication m’a motivé dans l’élaboration de ce travail.

Toute ma reconnaissance va bien évidemment à Gérard Corneloup, journaliste et historien lyonnais. Cette rencontre a été marquante, merci pour votre implication à mes côtés.

Mes premières pensées vont également à Jean-Paul Tabey, pour sa gentillesse et son accès à bon nombre de documents. Autant de Go de mémoire lyonnaise, cela n’a pas de prix.

Merci également à un autre membre des Amis de Guignol : Gérard Truchet. Je vous souhaite une bonne continuation pour tous vos projets.

Rencontrée également à Brindas, la directrice du Musée Théâtre Guignol Maud Clavel. Merci pour votre disponibilité et votre coopération.

Pour rester dans l’univers de la marionnette, je souhaite également souligner toute ma reconnaissance à Daniel Streble. J’ai apprécié votre accueil chaleureux au sein de votre compagnie.

Forcément, je ne pouvais pas ne pas évoquer le médiateur Jérôme Fayet-Trévy. J’ai apprécié votre disponibilité et écouter toutes vos explications sur place. La visite du musée Gadagne m’a fait avancer rapidement dans mon travail. Je remercie donc sincèrement Solenn Charlou pour m’avoir suivi et aidé pendant cette matinée.

Aussi, je souhaitais remercier l’Atelier des Médias pour son autorisation de filmer. L’entretien avec Jean-Charles Lavegie fût très intéressant. Autre participant de l’initiative « Charlie Héros » : Olivier d’Arfeuille. Votre écoute et vos conseils ont été particulièrement utiles. Bonne continuation au sein de votre association.

Je souhaite également saluer Gérard Angel pour m’avoir consacré du temps. Je n’oublie pas Alain Castillon, travaillant aussi pour le journal Les Potins d’Angèle et sans qui ce web-documentaire aurait été plus compliqué à mettre en place.

Remerciements à Myriam Dupuis et Pierre-Antoine Lebel, pour leur accompagnement et leur documentation au sein du Musée de l’Imprimerie. Je salue également Bernard Gelin pour sa participation, ainsi que Jérôme Spitz et Isabelle Treff.

Mes derniers remerciements vont à l’Université Lyon 2 pour leur soutien et la mise à disposition du matériel et de la salle de montage.

Remerciements signés Antoine Cauty, réalisateur du web-documentaire « Satiriquement Lyon ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s